Surgères : visite guidée à travers les siècles

Publié le 11 août 2015 | Chez nous | Surgères et alentours

Michel Drouhet a plus d’une histoire croustillante à raconter sur la vie telle qu’elle était à Surgères autrefois.

Michel Drouhet a plus d’une histoire croustillante à raconter sur la vie telle qu’elle était à Surgères autrefois.

Michel Drouhet, membre de l’association Surgères Histoire et Patrimoine, propose aux amateurs d’histoire des visites guidées du centre historique de Surgères. Une balade dans le parc du château pour mieux découvrir les secrets de la ville du Moyen Âge jusqu’au XIXe siècle.

« Il n’y a pas que les grands personnages qui font l’histoire, même les petites gens y participent ». Telle est la devise de Michel Drouhet. Du haut de ses 84 ans, cet ancien professeur d’histoire-géographie du collège de Surgères pourrait passer des heures à raconter le riche passé de sa ville. L’homme a passé de nombreuses années à fouiller les archives départementales qu’il continue à explorer aujourd’hui. Ses connaissances, il aime les partager. Membre de l’association “Surgères histoire et patrimoine”, Michel Drouhet entend profiter de l’été pour ravir les férus d’histoire au cours des visites guidées du centre historique qu’il a lui même organisées.

« Le cœur de la ville se situait dans l’actuel parc du château, explique l’ancien professeur. La visite prend la forme d’une déambulation où l’on évoque les lieux, les bâtiments qui ont disparu et les grandes familles de seigneurs qui ont vécu à Surgères ». La balade commence au Moyen Âge, au XIe siècle, époque où la construction de l’église romane a été entamée. Nombreuses sont les particularités à mettre en évidence concernant ce monument. « La façade de l’église est unique, c’est indéniablement l’une des plus belle de la région. De plus, elle est placée à l’intérieur même du château : on ne voit ça qu’à Surgères » explique l’historien qui se plaît également, au cours des visites, à raconter des anecdotes sur les familles nobles de la ville. « Cinq grandes familles se sont succédé. Le château s’est transmis par les femmes car il y a toujours eu un moment où il n’y avait plus d’homme pour le recevoir en héritage ». Un château dont Michel Drouhet aime à rappeler l’évolution architecturale au fil du temps pour mieux détailler ce que l’on ne peut plus voir aujourd’hui. « L’actuelle mairie est le bâtiment le plus ancien. Les remparts, eux, ne sont plus d’origine. Il y avait aussi des écuries, des prisons et même une chambre du roi où a séjourné Catherine de Médicis et peut être même Louis XIII. Beaucoup de choses ont été détruites pendant et après la révolution ». Les souvenirs, eux, restent. Michel Drouhet les gardent en mémoire et se tient toujours prêt, chaque mardi et vendredi, à accueillir quiconque souhaitera se balader avec lui à travers le temps.

Visites les mardis et vendredis à 15 h.
Contact : Histoire Surgères et Patrimoine au 05 46 07 54 57.
Tarifs : 5 €, gratuit pour les moins de 12 ans.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.