Surgères/Aigrefeuille : délinquance, tendance à la hausse

Publié le 27 septembre 2016 | Actualité | La semaine

Le capitaine Bertrand Gelineau.

Le capitaine Bertrand Gelineau.

Le capitaine Bertrand Gelineau, commandant la communauté de brigades Surgères-Aigrefeuille, a fait le point sur la délinquance sur le secteur.

Le capitaine s’est présenté aux élus surgériens le 14 septembre dernier lors du conseil municipal. Arrivé récemment en remplacement du lieutenant Michaël Serin, le capitaine Bertrand Gelineau commande désormais la communauté de brigades de gendarmerie de Surgères – Aigrefeuille (lire L’HEBDO n°984 du 25 août 2016, en vente en version numérique (PDF) sur http://www.epresse.fr au prix de 0,99€).

La communauté de brigade dispose d’un effectif de 27 gendarmes, pour intervenir sur le secteur de Surgères – Aigrefeuille. Un lieu sensible avec notamment la gare de Surgères et un problématique trafic de stupéfiants. « La Charente-Maritime est une plaque tournante. La mise en place d’un dispositif de vidéo-surveillance s’inscrit dans cette logique », a commenté le capitaine Gelineau, le soir où les élus devaient se prononcer sur la mise en place de plus de caméras dans les rues de la ville (qui en possède déjà quatre).

Un territoire sur lequel la gendarmerie a constaté une tendance à la hausse « notamment dans les atteintes aux biens, les cambriolages et les vols de véhicules ».

Pour lutter contre cela, il souhaite faire participer la population et les élus afin d’aider et de faire gagner du temps à la gendarmerie dans ses interpellations. « J’attache une grande importance à la prévention, au dialogue et à la relation avec les élus. C’est pourquoi il est primordial de faire remonter les informations, précise le capitaine Gelineau. Il faut aussi arriver à sensibiliser la population sur le fait qu’elle doit nous aider ».

Avec plus de 1 800 interventions à l’année, la communauté de brigades Surgères-Aigrefeuille est l’une des plus importantes de Charente-Maritime. Un défi qui ne lui fait pas peur. « J’aime les défis et je suis fier de cette affectation », a-t-il conclu.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.