Téléfilm : l’île d’Aix sur France 3

Publié le 17 janvier 2017 | Sorties | Week-end

© Pierre Planchenault – Flach Film Production – France Télévisions

Mardi 17 janvier à 20h50 sur France 3 est diffusé le téléfilm “Les mystères de l’île“ un thriller réalisé par François Guérin. Tourné pendant 5 semaine sur l’île d’Aix en août dernier, ce film produit par Flach Film, met à l’écran Julie Ferrier, Isabel Otero, François Vincentelli,  Vincent Winterhalter,  Marwan Berreni ou encore Patrick Rocca.

Synopsis
Un corps est retrouvé dans un zodiac à la dérive entre le Fort Boyard et l’Ile d’Aix. Solène Brach de la DPJ est dépêchée sur place. Elle demande à Vincent, maire de l’île, de l’assister mais ce dernier se montre peu enclin à participer à cette enquête. La victime, José Chebec, est un Aixois tout juste sorti de prison après 20 ans de réclusion. Lui et son complice, Michel, avaient effectué un casse de bijoux vingt ans auparavant, qui avait mal tourné : deux victimes au tapis, pour lesquelles José a été condamné tandis que Michel demeurait introuvable. Aline, la femme de Michel, ne s’est jamais résignée à le croire mort, élevant seule leur fils Mathieu. Au travers de l’enquête criminelle, toute la vie insulaire, où le mutisme croise les mystères et secrets de « famille », va se trouver bouleversée.

Casting :
Julie FERRIER : Capitaine Brach
François VINCENTELLI : Vincent Teyssier
Isabel OTERO : Aline
Vincent WINTERHALTER : Bernard
Marwan BERRENI : Adrien
Guillaume ARNAULT : Mathieu
Marie PETIOT : Agathe
David VAN SEVEREN : Dimitri
Patrick ROCCA : André
Annick BLANCHETEAU : Rose
Pierre RENVERSEAU : Légiste
Serge COCHARD : Pilote SNSM

Fiche technique
REALISATEUR : François GUERIN
SCENARIO ET DIALOGUES DE David d’AQUARO d’après une idée originale de Louise COCHARD et Antoine du VIVIER
MUSIQUE ORIGINALE DE Frédéric PORTE © Cristal Publishing – Flach Film
PRODUCTEUR ARTISTIQUE : Antoine du VIVIER
PRODUCTEURS DELEGUES : Sylvette FRYDMAN et Jean-François LEPETIT
DIFFUSEUR : FRANCE 3, Unité Fiction, Anne HOLMES, Pierre MERLE et Grégory de PRITTWITZ

Equipe technique :
DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE : Dominique de WEVER
MONTAGE IMAGE : Edith PAQUET, Claude BROUTIN
1ER ASSISTANT RÉALISATION : Nicolas ADELET
CHEF DÉCORATEUR : Christophe THIOLLIER
SCRIPTE : Sophie VIGNEU
DIRECTEURS DE PRODUCTION : Pierre DUFOUR, Bertrand de la FONTAINE
REGISSEUR GENERAL : Xavier FABRE
CADREURS : Alexis DUFLOS, Dominique VANNESTE
MONTAGE SON : Aurélie VALENTIN, Claude BROUTIN
MIXEUR : Cédric MEGANCK
CHEF MAQUILLEUSE : Diane DUCHESNE
CHEF COSTUMIER : François JUGÉ
CHEF COIFFEUSE : Géraldine VACELLIER
INGENIEURS DU SON : Michel FINEZ, Philippe BOUCHEZ

A propos du film
(Sylvette FRYDMAN et Jean François LEPETIT, Producteurs délégués ; ANTOINE DU VIVIER, Producteur artistique).

© Pierre Planchenault – Flach Film Production – France Télévisions

Le projet « Les mystères de l’île » nous a tout de suite convaincus car David d’Aquaro a su y retranscrire ce sentiment ambigu et romanesque que représente l’insularité. Pour bien connaître l’ile d’Aix , il s’agissait pour nous d’un prérequis nécessaire comme pour rendre hommage à ses habitants, liés entre eux par une indéfectible solidarité, prêts à défendre contre « vents et marées » l’intégrité du lieu, sa relative indépendance.

Cet attachement presque viscéral habite certains personnages tels que Bernard ou André, l’ancien maire… justifiant des moyens peu protocolaires pour subvenir aux besoins de l’île et de ses habitants de souche. L’autre raison qui a motivé notre choix en tant que producteurs est l’exceptionnel patrimoine que recèle l’île : ses fortifications, ses musées, ses Forts Liédot, Boyard, ses phares, les douves … Un patrimoine architectural et historique rare sur un territoire aussi restreint (3 km de long, 600 mètres de large) que nous avions à coeur de porter à l’image, faisant de l’ile un des personnages essentiels de notre histoire. Le scénario permet à notre héroïne (Solène) de découvrir ce territoire aussi mystérieux que le sont ses habitants, peu portés à la confidence… Ces derniers veillent jalousement sur leurs secrets, presqu’autant que sur les pages d’histoires qui jalonnent cette bande de terre balayée par les marées, les coups de vents, envahie sporadiquement par les milliers de touristes l’été, mais désertée plus de 8 mois de l’année…

Et c’est précisément ce mélange entre un isolement de fait et une promiscuité imposée qui rend la vie sur l’île si différente. On finit par y éprouver le même équilibre des forces que dans une famille où les secrets se transforment en non-dits et où la proximité vire vite à l’impunité. L’insularité c’est le conflit entre le dehors et le dedans, entre le partir et le revenir.

Enfin, nous avons totalement adhéré au genre du thriller qui colle parfaitement à cette sensation de huis clos que l’on peut ressentir parfois, hors de la belle saison, lorsque l’île se vide de ses vacanciers… Une île un peu différente de celle de la carte postale, sous une lumière plus crue, qui reflète mieux les sentiments de ses habitants pour ce territoire qu’ils ne sauraient complétement abandonner.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.