Ternant : un conseil ubuesque

Publié le 21 novembre 2015 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Une maire bien seule aujourd’hui.

Une maire bien seule aujourd’hui.

Ce samedi 14 novembre, la tension était palpable dès le début de ce conseil municipal qui devait mettre en place le conseil municipal. Mais depuis l’élection des 10 candidats opposés à la maire par 75 % des votants, rien n’est plus vraiment simple…

Le seul consensus de la soirée aura été la minute de silence observée en début de conseil à la mémoire des victimes des attentats de Paris.
Mickael Lagarde, au nom de l’ensemble des conseillers, rappelle que « les électeurs ont exprimé très clairement leur choix qui ouvre de nouvelles légitimités. Il est important de redorer l’image de notre commune avec un maire légitime ». Mais la maire, Marie-Christine Thibault, refuse de démissionner, elle attend les conclusions d’une enquête judiciaire, suite à un dépôt de plainte de sa part.

Stupeur dans la salle ! « Vous parlez des mails envoyés sous une fausse identité ? Il s’agit d’une affaire privée qui ne concerne en rien la mairie » s’exclame une élue.
20 h 13, le conseil s’achève sur un statu quo, la vingtaine d’habitants présents manifeste son mécontentement et réclame la démission de la maire. Celle-ci s’enferme alors dans son bureau. Deux électeurs tenteront pendant plus de 30 minutes de la faire changer d’avis. À leur retour rien n’a changé, la maire campe sur ses positions mais demande un peu de temps pour réfléchir. Face à cette situation, les élus ont été reçus dès lundi matin en sous-préfecture, la sous-préfète devrait organiser une réunion collective du conseil afin de trouver une solution.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.