Thairé : la ville se soucie de ses aînés

Publié le 18 mars 2015 | Chez nous | La Rochelle et alentours

Marie-Gabrielle Chupeau et Danielle Gouraud ont réuni les aînés du village.

Marie-Gabrielle Chupeau et Danielle Gouraud ont réuni les aînés du village.

Vendredi 6  mars, la municipalité a organisé une réunion pour communiquer les résultats d’une enquête menée auprès des Thairésiens de plus de 70 ans. L’heure est au bilan et aux nouvelles perspectives.

Début janvier, le CCAS (Centre communal d’action sociale) a envoyé un questionnaire à ses habitants de plus de 70 ans « pour vérifier leur situation sur la vie quotidienne, leurs sorties, leurs contacts (…) c’est pour faire le point et pour apporter des idées d’amélioration », explique Danielle Gouraud, conseillère municipale et vice-présidente du CCAS.

« C’est une enquête satisfaisante, on a eu de très bons retours », puisque 50 % ont renvoyé ce questionnaire à la mairie, « cela montre que les personnes se sentent concernées et intéressées ».
La réunion, elle aussi, a connu un franc succès, près de 25 aînés se sont retrouvés autour du maire, Marie-Gabrielle Chupeau et de Danielle Gouraud pour la restitution des résultats, un moment d’échange convivial. « On ne remarque pas beaucoup d’hommes dans l’assemblée, les femmes sont plus dans la communication ! ».

La palette d’âge des personnes ayant répondu au questionnaire est très étendue : de 70 à 92 ans (pour les doyens de la commune). Il en ressort que beaucoup de personnes âgées sont autonomes et possèdent une voiture. Une dizaine se fait aider pour le ménage à domicile ainsi que pour les papiers administratifs car « c’est de plus en plus compliqué ! », se plaint une habitante.
D’après Danielle Gouraud, « les 2/3 ont de la famille proche à proximité et six personnes sur dix ont des contacts réguliers avec leurs voisins, ce qui est important » pour vaincre la solitude. Des personnes se plaignent des difficultés d’approvisionnement notamment pour les médicaments et la nourriture. Le maire informe qu’à compter de mai, une épicerie effectuera une tournée dans Thairé.

Concernant les activités locales, « les personnes les connaissent bien en général grâce au journal, aux affiches et à internet ». « Les gens n’ont pas envie de sortir, de se relier mais il faut penser à ceux qui se donnent du mal (pour organiser des manifestations) », avoue une Thairésienne. Evidemment, huit personnes sur dix espèrent rester à Thairé le jour où ils seront moins indépendants, « on ne sait pas comment on sera ! », prévient une autre habitante.

Puis, à la fin du questionnaire, les aînés ont proposé quelques idées pour améliorer la vie quotidienne à Thairé. Ils aspirent à faire plus de sorties collectives ou encore à ce que le village soit plus mis en valeur (plan du village, plus de fleurs, panneaux sur l’histoire de Thairé, entretien des trottoirs). Ces propositions ont été entendues par Marie-Gabrielle Chupeau qui leur a déjà fourni des éléments de réponse comme l’installation de toilettes dans le parc prévu pour 2016, la création d’un collectif vert composé de bénévoles pour nettoyer et désherber les trottoirs, une future mise en commun pour les commandes de carburant pour bénéficier de prix intéressant.
Il a par ailleurs été rappelé que les permanences du CCAS sont assurées chaque premier mardi du mois en mairie de 15 h à 17 h ou par rendez-vous au 05 46 56 17 14.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.