Thairé : les aînés ont leur café citoyen

Publié le 17 septembre 2015 | Chez nous | La Rochelle et alentours

Ce 1er café citoyen pour les sages a rassemblé une quarantaine de personnes.

Ce 1er café citoyen pour les sages a rassemblé une quarantaine de personnes.

Samedi 5 septembre, la municipalité a organisé son 1er « café citoyen » spécial aînés, un rendez-vous qui sera reconduit chaque trimestre.

Cette première rencontre avec les sages, qui s’est déroulée dans la salle Coyttar, a attiré des dizaines de villageois venus rencontrer les élus et aborder les sujets de la vie quotidienne. La mairie avait convié, par des invitations personnelles (180), les Thairésiens de plus de 65 ans. La maire, Marie-Gabrielle Chupeau, souhaitait lancer depuis longtemps un rendez-vous pour les aînés.

Le « café citoyen » pour les aînés sera dorénavant trimestriel et distinct des rendez-vous mensuels organisés au café culturel du village La Fabrique. Elle explique : « cela remplace le conseil des sages envisagé au début et cela concerne les personnes qui ont envie de participer sans engagement. Il y aura un débat de fond et on demandera votre avis sur les actions municipales. Vous êtes des citoyens particuliers qui ont une expérience de la vie et vous avez beaucoup à nous apprendre ».

Ainsi, les besoins divers des aînés ou encore leurs difficultés concernant l’accessibilité pourront être abordés. Un ordre du jour sera affiché en mairie une semaine avant le rendez-vous trimestriel qui pourra reprendre des sujets vus en conseil municipal mais traitera aussi de la préservation du village, de l’entretien de la commune, du développement du lien social, des animations, des actions jeunesse…

Cette formule a semblé convenir aux personnes présentes qui ont d’ores et déjà commencé à aborder quelques sujets les dérangeant. C’est le cas de l’entretien des rues du village et en particulier du cimetière. La commune s’est engagée à ne plus utiliser de produits phytosanitaires, ce qui a des conséquences. « Nous sommes parfois dépassés par les mauvaises herbes et l’aspect du village s’en ressent dont le cimetière », a expliqué la mairie.

D’autre part, l’installation récente des coussins berlinois (des ralentisseurs) à la Fondelay a suscité quelques réactions de la part de certains aînés : « ils ne servent à rien, les voitures roulent toujours aussi vite ! » Stéphane Colin, adjoint au maire a tenu à les rassurer : « Avant la pose de ces ralentisseurs, la moyenne était de 89 km/h dans la Fondelay depuis, le comptage démontre une moyenne de 58 km/h soit 30 km/h de moins qu’avant, la vitesse moyenne n’est donc pas si excessive. On va continuer à en ajouter un peu partout comme à Mortagne ».



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.