Tonnay-Charente : au secours du commerce de proximité

Publié le 5 juillet 2016 | Chez nous | Rochefort et alentours

Les zones d’activité participeront au maintien du commerce de proximité.

Les zones d’activité participeront au maintien du commerce de proximité.

La municipalité a adopté à l’unanimité la mise en place de la taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE) pour aider le commerce du centre-ville à se maintenir.

Pour sauver le commerce du centre-ville, les grandes enseignes devront payer. C’est le sens de la délibération adoptée à l’unanimité, lundi soir en conseil municipal. Les élus ont ainsi mis en place la TLPE, une taxe sur les enseignes, pré-enseignes et autres publicités. Déjà adoptée en 2008, cette taxe avait été retoquée pour éviter d’ajouter une fiscalité supplémentaire aux entreprises.

Mais devant la hausse des commerces de détails dans les zones d’activité, qui font concurrence aux commerces du centre-ville, la municipalité a décidé de réagir. « On voit des commerces de détail qui s‘installent dans les zones d’activités, comme des boulangeries, au détriment du commerce de proximité, a expliqué Sébastien Bourbigot, premier adjoint. La taxe nous apportera des recettes supplémentaires pour financer les investissements nécessaires à la pérennité du commerce en centre-ville ».

Sont donc visés les enseignes, les pré-enseignes et les dispositifs publicitaires situés sur l’emprise foncière de l’entreprise, mais aussi à l’extérieur. La taxe sera due sur la superficie totale des supports, avec des tarifs allant de 15 à 90 € le m² selon que c’est une enseigne, une pré-enseigne ou une publicité. Mais pour protéger les petits commerces, la taxe ne sera due qu’à partir de 7 m² cumulés d’enseigne.

La ville espère donc en tirer des recettes supplémentaires pour soutenir le commerce du centre-ville, moins visible, mais qui souffre de cette concurrence. D’ailleurs, Tonnay-Charente fait partie des quelques villes qui n’avaient pas encore instauré cette TLPE, comme le souligne Sébastien Bourbigot. « La plupart des communes ont mis cette taxe en place, et même les magasins ont une ligne budgétaire pour ça. C’est du bonus pour eux s’ils n’ont pas à payer la taxe ». Ce qui va donc changer, à partir de janvier 2017.

En bref
– Le Département va réaménager les rues de-Lattre-de-Tassigny et de Fontsèche en 2018, sur une portion de 1,5 km- Le nouveau ponton sera installé à la mi-juillet. Il permettra d’accueillir des plaisanciers, ainsi que des péniches de tourisme.

– La ville a reçu une vingtaine de retours concernant des problèmes d’accès au haut débit Internet. Un référent sera nommé par secteur pour recenser les usagers qui rencontrent ces difficultés, afin d’agir en groupe.

– La ville a enfin accepté le principe de rejoindre le réseau de lecture publique de la CARO, qui mutualisera les moyens sur les médiathèques et les bibliothèques. Si le principe est accepté, les élus restent prudents sur un véritable engagement. « Nous attendons de voir la véritable clé de répartition du financement », a souligné le maire Éric Authiat.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.