Tonnay-Charente : des jardins et des projets à la Varenne

Publié le 5 juillet 2017 | Chez nous | Rochefort et alentours

Chacun sa technique pour lutter contre la canicule

Après plusieurs mois de chantier, le second espace de potagers collectifs a enfin ouvert près du parc de la Varenne. D’autres projets y verront bientôt le jour.

C’est un ciel relativement dégagé qu’élus et membres de l’association Jardinot ont inauguré les potagers collectifs de la Varenne, le second espace de Tonnay-Charente ouvert un an après celui du château de l’IME.

Annoncé de longue date, cet espace comprend quinze parcelles, dont neuf sont déjà occupées. Il est toujours possible d’en obtenir une, sous réserve d’adhérer à Jardinot, désormais gestionnaire de ces potagers collectifs. Seulement, il faut respecter quelques règles, puisque Jardinot fait la promotion du jardinage raisonné : les produits phytosanitaires sont interdits, on ne peut pas planter d’arbres fruitiers et les cultures ne sont pas destinées à la vente.

Tout juste inaugurés, les potagers collectifs vont pourtant encore changer. Deux cabanes de jardins y seront bientôt installées pour que les jardiniers puissent y stocker de petit outillage. Quant aux cuves d’eau, aujourd’hui remplies par la ville avec de l’eau potable, elles seront alimentées par des sources souterraines à partir de l’année prochaine, après l’intervention de sourciers. Enfin, des composteurs seront installés d’ici quelques semaines.

Faire vivre l’étang
Pour autant, la prairie qui accueille ces potagers n’est pas réservée aux jardiniers. La ville a voulu la penser comme un espace public avec des tables de pique-nique, une piste cyclable et une vingtaine d’arbres fruitiers, qui seront plantés en octobre.

Cette organisation n’est d’ailleurs qu’un début, puisque la ville veut remodeler le parc de la Varenne, autour du plan d’eau un peu plus loin. “Pour le moment, on n’en est qu’au stade des idées“, prévient l’adjoint à l’urbanisme et à l’environnement, Ludovic Texier.

Parmi les idées, on trouve pêle-mêle un terrain de sport (de foot ou de volley), une aire de pique-nique au sol, des jeux pour enfants avec des pneus, un parc à chiens… “Comme pour les quais, on veut attirer plus de gens sur le parc, mettre en avant le parcours sportif et faire plus vivre le théâtre de verdure. On veut faire vivre la Varenne“, soutient Ludovic Texier.

Ces idées seront reprises en septembre par les élus pour en évaluer le coût et, si elles sont retenues, les programmer pour les prochaines années en espérant faire de la Varenne un parc incontournable.

Association Jardinot Rochefort – Tonnay-Charente : 05 46 99 57 49 ou 06 32 52 18 65 ou jcgp@orange.fr



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.