Tonnay-Charente : la course de radeaux de retour

Publié le 21 mars 2017 | Chez nous | Rochefort et alentours

Laissez libre cours à votre imagination, comme ce radeau et son équipage viking.

À l’occasion de Tonnay fête sa Charente en juillet, le Cap centre social organise une course de radeaux sur le fleuve.

Cela faisait presque trente ans que l’événement n’avait pas eu lieu à Tonnay-Charente, mais le Cap a décidé de relancer cette folle compétition. Le 15 juillet prochain, pour la première édition de Tonnay fête sa Charente, l’association organisera le retour de la course de radeaux sur le fleuve dans un esprit complètement décalé.

Le principe se veut simple, mais technique. 16 équipes de quatre personnes auront pour tâche de construire leur propre embarcation, en privilégiant au maximum les matériaux de récupération. Il est bien entendu interdit d’utiliser comme base un bateau déjà existant et d’utiliser un système de propulsion comme un moteur ou des pédales.

Ensuite, charge à l’équipe de thématiser son radeau et de se déguiser. Le jour de la course, un jury notera en effet la beauté des embarcations et leur originalité, les déguisements de l’équipage et la capacité du radeau à naviguer.

À ce sujet, plusieurs règles de sécurité sont prévues. Un majeur devra faire partie de l’équipe, et l’âge minimum est fixé à 12 ans. pour les mineurs, le brevet de natation à 25 mètres est demandé. Enfin, chaque radeau devra être muni d’un bout de remorquage flottant, en cas de naufrage le jour de l’épreuve.

Concernant la course, il faudra remonter la Charente depuis le quai Libération sur 200 mètres, soit jusqu’à la place Gaston-Pierre. Deux à trois allers-retours seront proposés, selon l’humeur de la Charente. Mais la compétition sera humoristique car le but est de s’amuser, prévient le Cap. Fin février, huit équipes étaient inscrites. Il reste donc des places, mais il faut faire vite, au risque de rester à quai !

Renseignement au 05 46 88 74 12.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.