Tonnay-Charente : à l’usine, on joue “L’Avare”

Publié le 22 janvier 2015 | Chez nous | Rochefort et alentours

Les ouvrières de l’atelier de couture pastichent “L’Avare” de Molière en faisant un parallèle avec leur patron.

Les ouvrières de l’atelier de couture pastichent “L’Avare” de Molière en faisant un parallèle avec leur patron.

La Cie Haute-Tension propose une adaptation de “L’Avare” d’après Molière, mardi 27  janvier à 20h30 aux Halles.

Le décor est planté dans un atelier de couture. Là, trois ouvrières occupent leur usine pour lutter contre un projet de délocalisation. Elles attendent le coup de fil de leur patron. Le temps est long. Pour s’occuper, elles jouent “L’Avare”. La terreur que ce personnage fait régner sur sa maisonnée n’est pas sans rappeler la peur que ces trois ouvrières ressentent face à leur patron.

« J’ai eu envie de montrer des femmes qui vivent et se défendent dans leur travail. Je pense qu’il est important de réaffirmer la présence féminine sur scène. Dans notre société, où la place des femmes est toujours en question – et quelle place ! – j’ai envie de jouer le rôle du système pour le retourner », explique Martine Fontanille, la metteur en scène. Elle a réparti les rôles masculins entre elle et deux autres comédiennes, faisant un pied-de-nez aux règles théâtrales en usage jusqu’au XVIe siècle, où les rôles de femmes étaient interprétés et très souvent caricaturés par des hommes. Comédie, drame, farce et cruauté se mêlent au fil du jeu conviant les comédiennes à se changer à vue, passant de leur tenue d’ouvrière au costume des personnages de “L’Avare”. Ce spectacle sera aussi joué le 29  janvier à 20 h 30 à L’Estran, à Marennes.

Rens. au 05 46 82 15 15 ou sur www.theatre-coupedor.com

 



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.