Economie

Tourisme : des réservations de dernière minute espérées

Publié le 16 juin 2020 | Actualité | Economie | Le choix de L'HEBDO

Le tourisme étant un pilier de l’économie locale, nous avons voulu savoir ce que les hébergeurs devaient mettre en œuvre en cette année particulière. Épisode 1 : les gîtes et maisons d’hôtes.

Comme pour tous ses homologues, tout s’est arrêté brutalement le 17 mars dernier pour Patrick Puisset, propriétaire de la maison d’hôtes H. de Fonsèque, située en plein centre de Surgères. Sa magnifique demeure du XIXe siècle, héritage des notables viticoles d’antan, a refermé ses portes pour ne les rouvrir que le 11 mai : « J’ai dû faire appel aux aides de l’État et au prêt garanti pour assurer le paiement des charges courantes », souligne-t-il.

Son établissement est ouvert à l’année et reçoit une clientèle régulière d’actifs qui séjournent à Surgères pour des raisons professionnelles : « Je me suis positionné avec des sociétés comme Wärtsilä ou encore Armor Protéines qui font migrer beaucoup d’intervenants ici », explique l’hôte des lieux.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 11 juin disponible en version numérique sur :

Édition du 11/06/2020



Les commentaires sont fermŽs !