jeudi, décembre 1, 2022
ActualitésTourisme : le Département veut accélérer sa politique portuaire

Tourisme : le Département veut accélérer sa politique portuaire

Tourisme – Le conseiller départemental Christophe Sueur a dévoilé quelques pistes pour améliorer l’offre de services dans les ports de plaisance. Objectif : rendre ces infrastructures plus attractives.

De Marans à l’estuaire de la Gironde en passant par les trois îles, le Département de la Charente-Maritime gère directement 21 sites portuaires. Il partage également la gestion de 16 autres infrastructures avec des communes ou des intercommunalités au sein de syndicats mixtes.

Et depuis 2018, la collectivité a engagé 16,5 millions d’euros (M€) dans des opérations d’aménagements structurants, des travaux de réhabilitation et des achats d’équipements.

Mais Christophe Sueur veut aller plus loin et lancer un nouveau plan pluriannuel d’investissements : “On sera sur une enveloppe largement supérieure à 16,5 M€”, commente le conseiller départemental chargé des infrastructures et des activités portuaires.

Un plan à 30 M€ ?

Le maire de Saint-Pierre-d’Oléron espère ainsi convaincre ses collègues de l’assemblée départementale de voter prochainement une enveloppe “proche de 30 M€”. Car l’élu oléronnais s’est donné pour objectif de moderniser les ports de commerce, de pêche ou de plaisance sous sa direction.

Et ainsi attirer de nouveaux usagers, en particulier des touristes. “Tous les ports ne sont pas égaux en termes d’infrastructures. Certains sont déjà bien structurés, d’autres se révèlent beaucoup plus singuliers”, commente Christophe Sueur, qui met en avant le port de Saint-Martin-de-Ré pour lequel le Département a engagé plus de 5,5 M€ de travaux […] Dossier complet à retrouver dans notre édition du jeudi 13 octobre 2022.

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

7,611FansJ'aime
3,039SuiveursSuivre

Abonnez vous

AccueilActualitésTourisme : le Département veut accélérer sa politique portuaire
ARTICLES LIÉES