Solidarité : Tremplin 17 se transforme pour renforcer ses missions

Publié le 2 janvier 2017 | Actualité | La semaine

Daniel Basso-Fin, Aline Carillo et le président de Tremplin 17 Gérard Piou, et les deux directrices adjointes Bernadette Giraudet et Martine Tillier

Daniel Basso-Fin, Aline Carillo et le président de Tremplin 17 Gérard Piou, et les deux directrices adjointes Bernadette Giraudet et Martine Tillier

L’association tremplin 17, qui vient en aide aux personnes dépendantes, va renforcer son activité en 2017 en resserrant les liens entre ses services.

Cela fait bientôt 28 ans que le Tremplin 17 existe, et son deuxième co-fondateur s’apprête à prendre sa retraite. Daniel Basso-Fin, directeur et fondateur du pôle médico-social Synergie 17, se retire donc de la structure quelques mois après Lucien Raude, fondateur de Tremplin 17 et de son pôle social.

Deux départs qui vont modifier l’organisation de l’association puisque de deux directeurs de pôle, Tremplin 17 passera à une directrice unique, Aline Carillo, épaulée par deux directrices adjointes qui seront chacune responsables d’un pôle. La première conséquence de cette restructuration sera un service plus complet et un meilleur suivi des bénéficiaires.

« Conforte la dynamique »
« Ça va permettre de mutualiser des moyens et d’articuler les compétences, explique Daniel Basso-Fin. Les publics pris en charge dans un pôle bénéficieront des compétences de l’autre pôle, dans une logique de parcours ». En clair : une personne dépendante arrivant au pôle médico-social pour un problème de toxicomanie pourra bénéficier des services d’aide au logement du pôle social, par exemple.

« On va pouvoir construire un projet de soin et donner aux patients un projet de vie. Car sans projet de vie, il ne peut pas y avoir de projet de soins ».

Pour la nouvelle directrice, les défis à relever vont donc être de taille. « Il va falloir asseoir les fondamentaux de l’association, ce que va me permettre cette nouvelle organisation, prévoit Aline Carillo. On va conforter la dynamique actuelle et aller plus loin, conformément aux objectifs de Tremplin 17. C’est un changement dans la continuité, on peut dire ».

Rien que pour 2015, Synergie 17, donc le pôle médico-social, a accueilli 3 097 personnes, dont 2 588 pour des problèmes liés aux produits stupéfiants, et 509 pour des problèmes d’alcool. Quant au pôle social, il a aidé 3 048 personnes sur l’ensemble du département.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.