Une journée à bord du Shtandart

Publié le 25 octobre 2020 | Actualité | Le choix de L'HEBDO

L’heure des grandes manœuvres pour l’équipage du Shtandart, sous les yeux de son commandant, Vladimir Martus (© C.V.)

Le Shtandart, réplique éponyme d’une frégate russe du XVIIIe siècle, était amarré début octobre dans le bassin des chalutiers à La Rochelle. Lors d’une de ses rares sorties en mer, nous avons eu la chance de monter à bord. Récit.

Il est 10 h 40 ce vendredi 9 octobre lorsque l’équipage du Shtandart largue les amarres. Sous un ciel incertain, quelques badauds massés le long des quais du bassin des chalutiers accompagnent les manoeuvres de la frégate de « Bon voyage », tandis que d’autres immortalisent le navire sur leur smartphone. À la barre de ce trois-mâts en bois qu’il a reconstruit dans les années 1990, Vladimir Martus, citoyen russe de 54 ans, donne ses ordres – en russe et en anglais – à une vingtaine de membres d’un équipage composé de matelots russes et de gabiers de L’Hermione venus en renfort.

Dans le chenal qui conduit vers le large, le Shtandart croise des petits mousses de l’école de voile de La Rochelle : « Il est trop beau votre bateau, on dirait un bateau de pirate », nous crie l’un d’eux. Et s’il est vrai que cette réplique a servi au tournage du film Pirates des Caraïbes, avec Johnny Depp, l’original était en fait, au tout début du XVIIIe siècle, le navire amiral de la Marine impériale russe, commandé par le tsar Pierre Le Grand en personne. Aujourd’hui, le Shtandart deuxième du nom, entièrement en bois lui aussi, se visite et embarque à l’occasion des amateurs de voile pour des sorties en mer.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 22  octobre, disponible en version numérique sur :

Édition du 22/10/2020



Les commentaires sont fermŽs !