Une Voyacaise sort son premier roman

Publié le 22 mai 2017 | Surgères et alentours

Emmanuelle Leblanc, 38 ans, vient de publier son premier roman intitulé De la réalité au rêve.

Née à La Rochelle et résidant à Vouhé, Emmanuelle Leblanc est une passionnée d’écriture et de lectures historiques et poétiques.

“Les mots m’aident à m’évader. Je cherche à comprendre et appréhender la civilisation humaine”, précise-t-elle. Poussée par ses amis, la jeune auteur a réalisé son rêve de petite fille. “Je travaille sur ce livre depuis cinq ans. Mon livre part de poèmes que j’ai écrits entre 2000 et 2005”, ajoute Emmanuelle Leblanc.

Son roman est une histoire fantastique, sous fond de phrases lyriques et poétiques, qui retrace la naissance de l’humanité, son apogée et sa déchéance à travers le regard de créatures mystiques et imaginaires : les anges. “J’ai fait beaucoup de recherches dans des livres historiques, sur les différents dieux, la mythologie, et j’ai aussi lu la bible”, dévoile l’auteur.

Un message d’espoir

Le livre alerte sur des sujets propres à la condition humaine tels que l’intolérance, la différence, l’incompréhension face à des situations qui peuvent parfois nous dépasser.

“Je fais aussi allusion à l’amour, l’amitié, le respect. Ce que j’essaie de ressortir, c’est ce que nous, êtres humains, vivons au quotidien. Nos joies mais aussi nos peurs, nos angoisses, nos souffrances. Il faut aller de l’avant, on peut toujours se relever”, juge Emmanuelle Leblanc.

L’auteur s’inspire de la société qui l’entoure. “Je suis partie de situations réelles”, avoue-t-elle. C’est aussi un message d’espoir que cette humaniste souhaite transmettre.

“J’ai des valeurs très profondes de tolérance, de fraternité, de solidarité et de respect des croyances. Il ne faut pas s’arrêter aux apparences et aller au-delà”.

Des valeurs en lien avec sa profession d’auxiliaire de vie scolaire auprès d’enfants handicapés. “Quelles que soient nos différences, on est tous égaux”, lance-t-elle.

Autre dimension évoquée dans l’ouvrage : la beauté de la Terre. “Tout ce qui touche à l’environnement me tient à cœur. On est responsable de ce qui arrive, les dérives environnementales, l’épuisement des ressources, et beaucoup de gens l’oublient”, estime Emmanuelle Leblanc, qui est déjà en train de travailler sur la suite de son roman.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.