Vals de Saintonge – Pèlerins : quand l’hospitalité devient une passion

Publié le 21 mai 2018 | Chez nous | Saint-Jean-d'Angély et alentours

Pèlerins sont bien souvent accueillis en famille

Face au manque de structures d’accueil des Pèlerins, des familles ont décidé d’ouvrir leurs maisons.

Vous les avez sûrement vus le long de nos routes, sac sur le dos et chaussures de marche. Ils, ce sont les pèlerins qui sillonnent nos territoires dès le printemps arrivé et ce depuis le XIe siècle. Épreuve physique, spirituelle et de toute façon personnelle, ils sont parfois confrontés à un manque cruel de logement pour passer la nuit.

Peu exigeants et même si les étoiles peuvent être un bon compromis pour se ressourcer, ils n’en restent pas moins hommes : un lit, une douche et de quoi laver leurs vêtements souillés par l’effort, les pèlerins ont nécessairement besoin d’un point de chute. Bien sûr avant d’entamer leur périple ils peuvent profiter de la force des réseaux et de leur liste de logements. Mais parfois la situation se complique.

“Il faut parfois faire des kilomètres supplémentaires pour trouver un hébergement. Mais cela fait aussi partie de l’aventure” positive Mauricette, hôte à Saint-Savinien.

Pour en savoir plus, lisez L’HEBDO du jeudi 17 mai.



Les commentaires sont fermŽs !