Villedoux : les yeux de Jean-Michel se nomment Lutèce

Publié le 9 février 2017 |

Jean-Michel et Lutèce, devront prochainement composer, avec les containers à ordures et les véhicules stationnés sur les trottoirs

Lutèce, une belle femelle labrador et Jean-Michel Cianco, malvoyant ont dû s’apprivoiser. Ils devront maintenant appréhender l’environnement familial et surtout urbain.

Le 27 janvier dernier, c’était l’effervescence dans le petit pavillon des Cianco à Villedoux. De celle qui n’était pas sans rappeler l’arrivée d’un nouveau-né dans une famille. Nicole, l’épouse de Jean-Michel avait mis pour l’occasion les petits plats dans les grands. Et puis est arrivée Lutèce.

Une belle femelle labrador, couleur sable, âgée d’à peine deux ans et qui désormais sera les yeux de son maître. Ce vendredi, c’est Adrien Santa Maria, éducateur à l’école d’Angers de l’association des chiens guides d’aveugles de l’ouest qui a accompagné Lutèce chez sa nouvelle famille. Avant d’en arriver là, de longs mois d’apprentissage ont été nécessaires de part et d’autre.

Certificat d’aptitude au guidage
Après un dernier test effectué en compagnie de son éducateur, les yeux bandés, dans le centre-ville d’Angers, Lutèce a obtenu du premier coup son certificat d’aptitude au guidage. Fini donc la canne blanche électronique, qui avait été remise gracieusement par l’association, tout comme Lutèce d’ailleurs (le coût moyen d’un chien guide est estimé à 15 000 euros), et place à une nouvelle vie pour Jean-Michel. Et comme dans chaque couple il y aura à coup sûr les bons et les mauvais moments. Mais pas ceux peut-être que l’on pourrait imaginer, car l’un comme l’autre, semblent être faits pour s’entendre.

Lutèce va être confrontée prochainement avec son maître au cheminement piétonnier en zone de ruralité comme en agglomération. Peut-être rencontreront-ils ce cas de figure présenté par Jean-Michel le jour de l’arrivée de Lutèce.

Une saynette filmée avec beaucoup d’humour, à la fin de laquelle, un malvoyant se voyait obligé de dégonfler son chien guide à la demande d’un vigile de supermarché, afin de pouvoir pénétrer dans l’établissement. Avec cette phrase en guise de conclusion, « le jour où on pourra mettre son chien guide dans sa poche, on vous le dira ! ».

Le 2 240e habitant du village
Gildas Cabon, un des membres du conseil d’administration de l’association régionale, explique qu’il arrive encore trop fréquemment que les chiens guides ne soient pas acceptés dans des commerces de bouches. Ce qui ne devrait pas être le cas à Villedoux. Le maire François Venddittozzi l’assure, « Lutèce c’est déjà le 2 240e habitant du village. Nous allons même la présenter aux enfants ». Encore faudra-t-il que le nouveau couple puisse y arriver sans trop d’encombres. Même si le village a la volonté d’être à la pointe en termes d’accessibilité, il restera toujours les conteneurs à ordures. Leurs emplacements sont désormais matérialisés sur les trottoirs d’un seul côté de la route, afin de permettre leur collecte robotisée par le syndicat mixte Cyclad. Restera à espérer que des véhicules ne seront pas stationnés en vis-à-vis. Un problème que ne veut pas éluder le maire, « un travail est en cours en mairie et des prises de position sont à venir », nous a-t-il confiés.



Laissez un commentaire

Vous devez etre connecté pour laisser un commentaire.